Que souhaiterais-tu dire à l'enfant que tu étais à l'âge de cinq ans?

by - septembre 02, 2017


Dear Lovelies,

Aujourd'hui, un article pas tout à fait comme les autres car il est question d'une lettre ouverte à mon "moi" lorsque j'avais cinq ans.
Il s'agit d'un exercice de développement personnel que je vous recommande vivement. Vous serez impressionné(e)s de découvrir à quel point l'âge et l'expérience de la vie apprennent à être sage. Commençons...



Question: 

Que souhaiterais-tu dire à l'enfant que tu étais à l'âge de cinq ans? 


Réponse: 

Cela sera quelque chose de beau et de poétique. 
Je voudrais que la petite fille que j'étais puisse s'en souvenir et comprendre. 

En réalité, je mettrais l'accent sur le fait qu'elle aura des jours lumineux et beaux, mais aussi des périodes noires, sans couleurs et sans fond. Toutefois, je lui donnerai le courage pour aller de l'avant car je sais qu'elle est forte et qu'elle s'en sortira toujours. 

Je pense que, en tant que petite fille, on ne doit pas trop se préoccuper de la vie des grands, on doit continuer à rêver, à avoir des espérances pour les années à venir. Je dirai à cette enfant qu'il faut qu'elle garde sa douceur, qu'elle croit encore un peu aux délices de l'innocence et qu'il ne sert à rien de chercher à grandir trop vite. Je lui ferai comprendre qu'elle n'a pas à se sentir coupable de ce qui arrive aux autres, bien que cet état de culpabilité ne la quittera jamais; il faudra qu'elle laisse passer se sentiment ou qu'elle lui souffle dessus de temps en temps, comme pour chasser les mauvais nuages

Je souhaiterai lui dire qu'il faut qu'elle s'éloigne de certaines personnes qui pourraient se révéler nocives dans ses projets et dans sa vie. Mais elle et moi savons toutes les deux qu'elle les écoutera. Nous savons toutes les deux qu'elle demeurera têtue et bornée. Cela lui apprendra un bon nombres de choses au sujet de la vie et de son fonctionnement... plus ou moins. 

Je voudrais la prévenir des grosses erreurs qu'elle fera, en lui apprenant aussi combien elle en ressortira grandie et prête à affronter la vie derechef, car tout ce qui lui arrivera lui fera devenir la jeune femme que je suis fière d'être aujourd'hui.
Malgré ma dépression, ma perte de poids, les bas plus souvent que les hauts, ma fuite à l'autre bout de la planète... cette petite fille de cinq ans me ressemble encore énormément et je pense qu'elle me comprendra. 

J'ajouterai également qu'il faut qu'elle continue d'écrire ses petits poèmes sur la balançoire, qu'il faut qu'elle continue à danser devant le miroir, qu'il faut qu'elle poursuive ses passions car c'est cela qui la sauvera et la maintiendra en vie.
Je veux juste lui dire qu'elle seule est capable de piloter sa vie puisqu'elle seule connait les chemins de son univers intérieur. 

Je la consolerai, lui disant qu'elle est belle telle qu'est et qu'elle n'a pas besoin de ressembler à quelqu'un d'autre parce qu'elle est unique et forte; une petite fille aventurière et rigolote n'a pas besoin de se comparer. Cependant, elle en fera l'expérience en cherchant à atteindre la perfection; définition intangible et que l'on ne peut pas atteindre lorsque nous ne sommes qu'une humaine. 

Pour être honnête, je pense que l'enfant que j'étais à cinq ans sait exactement quoi faire pour devenir qui je suis aujourd'hui.
A mon avis, ce n'est pas moi qui devrait m'adresser à elle de la sorte, mais plutôt elle à moi. 



Je compte sur vous pour reproduire l'exercice et vous rendre compte à quel point votre personnalité est formidable. 
Lili 🌙 

You May Also Like

0 commentaires

Thank you for your sweet words.